Les vœux du Maire à la population

Rinxentoises, Rinxentois,

Voici maintenant neuf mois que nous sommes élus. Nous n’avions au départ aucune expérience politique. Mais nous étions particulièrement motivés et nous avions envie d’agir. Nous n’étions que de simples citoyens, inquiets face à une situation financière dont nous devinions qu’elle était délicate à travers les écrits distribués dans nos boîtes aux lettres. Nous allions d’ailleurs rapidement découvrir qu’elle était en réalité catastrophique. Dès lors, nous avons eu à cœur de réaliser scrupuleusement au fil des mois ce que nous avions promis, et de vous en rendre régulièrement compte.

Sachez que l’année 2019 devrait nous permettre de régler la majorité de nos soucis. Nos impayés diminuent fortement, et je peux vous annoncer que nous avons remboursé fin décembre la fameuse ligne de trésorerie de 80 000 €, ouverte avant notre arrivée. Pour mémoire, cette dernière nous obligeait à verser des intérêts mensuels en pure perte. Elle n’est plus aujourd’hui qu’un mauvais souvenir.

Une meilleure maîtrise des dépenses, une chasse au gaspillage radicale doublée d’une redéfinition des priorités, nous auront permis de réaliser une bonne partie de nos projets, tout en rétablissant progressivement notre équilibre budgétaire.

Notre ville est donc, à l’aube de 2019, en route vers la reconquête de sa santé financière. Rinxent avance d’un pas sûr et régulier, innove, se modernise, maintient les fondamentaux, développe le lien social et associatif.

Qu’importe la couleur du gilet arboré par nos administrés, personne n’est oublié. Mon équipe, que je tiens à remercier pour son engagement au quotidien, travaille à mes côtés pour recevoir tous ceux qui ont besoin d’aide. Tout est ainsi mis en œuvre pour trouver une solution qui réponde aux attentes de chacun.

Aujourd’hui, je veux surtout vous présenter, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, tous mes vœux de santé et de bonheur pour cette nouvelle année. Je veux aussi vous dire que je serai à votre service, et au service de notre ville tout au long de cette année 2019.

Votre maire,
Nicolas Lœuillet

Une journée particulière

Mardi 18 septembre, 8 heures. Ma journée de maire commence par la désormais traditionnelle tournée des services. L’occasion de saluer le personnel et de prendre connaissance des dernières nouvelles.

Cette journée commence bien. La facture EDF qui vient d’arriver fait état d’une économie de 31 % par rapport à l’année précédente, à la même période. Notre action en faveur de la baisse de l’éclairage publique commence donc à porter ses fruits. S’il faut reconnaître que cette mesure n’était pas des plus populaires, force est de constater qu’elle permet des économies conséquentes. Ces 10 000 € seront bien plus utiles ailleurs. Ils devront nous permettre de payer nos factures plus rapidement et de maintenir les fondamentaux, toutes ces choses indispensables sur lesquelles aucune économie n’est possible.

Je retourne dans mon bureau, satisfait. Il y a des matins comme ça…

Le téléphone sonne. Je décroche. À l’accueil, on m’informe qu’une dame souhaite déposer une enveloppe à mon intention. Il s’agirait d’un don à la commune, que cette retraitée aimerait faire, en toute discrétion, suite à la lecture du dernier Petit Rinxentois. Je l’invite à venir me rejoindre.

Je découvre alors une petite dame charmante et tout sourire. Elle a lu le Petit Rinxentois. Elle est attristée d’apprendre la situation financière de la ville. C’est pourquoi elle souhaiterait faire un geste pour, dit-elle, « aider un peu ». Et d’ajouter : « Ce n’est pas grand-chose vous savez, et ça me fait plaisir, pour vous, pour ma commune. »

Cette dame n’imagine pas à quel point son geste et ses paroles me réconfortent. Ainsi, la nécessité de nos mesures d’économies serait-elle comprise par la population ? Mieux, certains seraient même prêts à nous aider financièrement ! C’est incroyable.

Emporté par mon élan, j’ose lui demander la permission d’immortaliser ce moment. Et c’est ainsi que nous posons, elle et moi, heureux de nous comprendre, émus de constater combien cette société n’est pas si individualiste qu’on le dit, confiants dans le futur. Après l’avoir chaleureusement remerciée, je retourne à mon bureau, enchanté d’avoir l’occasion de faire de si jolies rencontres.

À nouveau, mon téléphone sonne. Je décroche, c’est le Crédit Agricole. Une autre bonne nouvelle ?

Et là, c’est la douche froide. J’apprends qu’il nous reste huit jours pour rembourser 80 000 €, correspondant à une ligne de trésorerie (emprunt à court terme), ouverte par la municipalité précédente début 2016, puis prolongée en 2017. Cette information ne nous avait jamais été communiquée, et avait malheureusement échappé à l’analyse — pourtant pointilleuse — du cabinet qui a mené l’audit. Hélas, nos finances ne nous permettent pas de rembourser cette somme. Nous devons donc payer dès à présent des intérêts moratoires, 253 € par mois, en pure perte.

J’ai parfois le sentiment de me trouver dans une gigantesque montagne russe depuis que je suis élu. Ainsi, le mois dernier, j’étais heureux de pouvoir vous annoncer que les finances, sans être au beau fixe, étaient en voie d’amélioration. Aujourd’hui, je m’interroge, cette nouvelle serait-elle de nature à compromettre nos objectifs ? Je réfléchis… Bien évidemment que non, et c’est heureux.

De quoi demain sera-t-il fait ?

En ce qui me concerne, une seule certitude : demain sera un autre jour…

Votre maire,
Nicolas Lœuillet

Samedi 28 juillet 2018

Samedi 28 juillet 2018. Cette date restera pour très longtemps gravée dans la mémoire des Rinxentoises et des Rinxentois.

Samedi 28 juillet 2018, Liam, 8 ans, perdait la vie rue Jules Guesde. Ce drame, causé par une vitesse excessive et une consommation d’alcool au-delà du raisonnable, nous amène à nous interroger.

Quel discours tenir, quelle politique mener, quels aménagements réaliser, pour que plus jamais, nous n’ayons à être confrontés à une telle horreur ? Vendredi 17 août, Monsieur Penel, adjoint à l’urbanisme, a rencontré un architecte pour étudier ensemble les différentes possibilités d’aménagement de la rue Jules Guesde. À ce jour, nous attendons ses conclusions et propositions.

Enfin, j’appelle chacun d’entre nous à réfléchir aux risques liés à ce qu’il est convenu d’appeler la violence routière. Car dans ce cas, la solution ne peut venir que d’une prise de conscience collective. Aucun aménagement d’aucune sorte ne pourra en effet l’éviter.

Nous qui conduisons dans Rinxent, pensons à nos enfants.

Votre maire,
Nicolas Lœuillet

Un point sur les finances

Rinxentoises, Rinxentois,

Le moment est venu de faire preuve de pédagogie pour expliquer une situation financière dont nous découvrons jour après jour l’ampleur. Nous étions à l’origine un collectif de citoyens qui souhaitait comprendre, gérer en faisant preuve de bon sens et rendre des comptes à leurs électeurs.
Ce sera chose faite, car un audit va être mené prochainement par un cabinet indépendant, qui rendra ses conclusions publiquement lors d’une réunion avant l’été à la salle polyvalente, comme promis. Le coût de cet audit (environ 6.000€) sera financé grâce à la baisse des indemnités des élus.

Les impôts ne seront pas augmentés. Les Rinxentois vont déjà devoir subir les économies prévues : ce n’est pas à eux d’assumer tous les manquements des années passées.

Seules des mesures radicales d’économie (que nous listons sur le verso de ce document) nous permettront de sortir la tête de l’eau.

Même si nous avons bien conscience de l’impopularité de certaines de nos décisions, nous sommes certains de pouvoir compter sur le sens des responsabilités des habitants de notre commune et le soutien de nos électeurs.

Une extension de la Mairie pour le moins discutable

Dès notre arrivée, nous avons tenu à visiter ce chantier sans fin. Ce fut une grande surprise que de constater que cette extension ne comportait que deux bureaux, et aucune communication entre le bâtiment historique et le nouveau. Il était ainsi prévu de mettre en place deux accueils distincts pour les administrés. Si la salle de réunion de conseil municipal, enfin accessible au public et aux handicapés était nécessaire, que dire de ces deux réfrigérateurs (3.200€), de ce lave verre (1.400€) ou encore cet appareil de visiophonie (3.200€) ? Nous avons fort logiquement annulé la commande de plusieurs de ces équipements, certes à la pointe, mais pas nécessaires. Économies : 27.700€.
Malgré un emprunt de 400.000€ contracté avant notre arrivée pour terminer les travaux (décembre 2017), il reste aujourd’hui 225.000€ à trouver pour les poursuivre. La ville de Rinxent se trouve entraînée depuis quelques années dans une spirale infernale à l’intérieur de laquelle les emprunts (plus de 2M en 5 ans) sont en partie utilisés pour le fonctionnement, ce qui n’est pas acceptable.
C’est pourquoi nous sommes dans l’obligation de mettre en place une nouvelle conception des affaires communales. Celle-ci a été rendue nécessaire par la situation financière de la commune.

Baisse des indemnités des élus

L’économie annuelle réalisée sera d’au moins 16.000€.

CCAS

Les aides du CCAS de Rinxent (2.900 hab.) étaient de 85.000€ en 2017. À titre indicatif, la ville de Marquise (5.200 hab.) n’a dépensé que 6.000€ pour la même période. Nous avons fait le choix d’aider les plus démunis, mais sans céder au clientélisme, ni fermer les yeux sur les abus.

Centre de loisirs

Le centre de loisirs fonctionnera à la journée comme promis dès cet été. Pour y parvenir, il n’y avait que peu de solutions. Nous avons donc choisi de faire enfin correspondre le nombre d’animateurs au nombre d’enfants réellement accueillis. Nous avons également demandé aux directeurs de rationaliser les sorties et de privilégier la proximité, tout en limitant les coûteuses sorties en bus. Économies pour cet été : au moins 80.000€.
Nous avons conscience que la hausse prévue pour l’inscription à la journée puisse pénaliser les familles les plus démunies. C’est pourquoi nous allons signer avec la CAF une convention pour l’Aide Temps Loisirs (ATL). Ce qui permettra à ces familles de ne dépenser que 8€ par enfant et par semaine.

Emplois – contrats

La masse salariale était de 1.474.152€ (charges comprises) en 2017. La commune comptait à notre arrivée 20 titulaires et 26 contractuels. Nous avons décidé de mettre un terme à un train de vie que nous ne pouvons plus nous permettre. Ceci bien que nous regrettions d’avoir à nous séparer de nombreuses personnes compétentes.

Subventions aux associations

Contrairement aux années précédentes, seules les associations ayant leur siège social à Rinxent seront subventionnées.Économies : 5.600€ par an.

Feu d’artifice

À notre grand regret, il n’y en aura pas cette année. Une économie de 10.000€ sera ainsi réalisée. Cette somme pourra être réutilisée pour les enfants ou les personnes âgées de la commune.

Le choix du changement pour Rinxent

Rinxentoises, Rinxentois,

Le 25 mars 2018, vous avez fait le choix du changement, en vous tournant vers une nouvelle équipe rassemblée autour de Nicolas Lœuillet. Nous tenons par la présente à vous remercier chaleureusement de votre confiance et de votre soutien. Sachez que nous n’oublierons pas pour autant ceux qui ont fait un autre choix.

Candidats du « Nouveau Souffle », nous aurons à cœur de tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs développés à travers notre contrat moral.
Le 30 mars 2018, nous avons d’ores et déjà tenu notre promesse de baisser le nombre des adjoints, ainsi que les indemnités de vos élus. Il s’agit d’un effort conséquent auquel nous nous étions engagés durant la campagne électorale.

Nous travaillons actuellement sur le budget primitif. Il sera prochainement débattu au sein du Conseil Municipal, de manière contradictoire. Une première depuis bien longtemps.

Notre ville mérite que ses élus sachent échanger de manière constructive, en étant animés d’un esprit Républicain, constitué d’écoute et de tolérance.
C’est le choix qu’ont fait les électeurs en venant voter le 25 mars dernier, et il convient aujourd’hui de le respecter.

Nous vous rappelons qu’il est possible d’assister aux séances du Conseil Municipal, puisqu’elles sont ouvertes au public. Ces réunions se dérouleront pour le moment en dehors de la mairie, afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, jusqu’à l’ouverture de l’extension. Les dates et lieux des séances seront affichés sur la porte de la mairie, ainsi que sur le site internet de la ville.

Sachez enfin que nous sommes déterminés à agir et à répondre à vos attentes au quotidien.

Les deux années qui s’ouvrent à nous doivent permettre de toutes et tous de nous rassembler derrière un même projet : celui de retrouver une ville où il fait bon vivre.

Merci à vous !