Ouverture d’une ligne de bus privée entre Boulogne-sur-mer et Calais Fréthun

Suite à l’annonce de l’ouverture d’une ligne de bus entre Boulogne-sur-Mer et Calais Fréthun (avec un arrêt à Capoolco) à compter du 11 mars, j’ai jugé nécessaire d’alerter le Président de la Région des Hauts de France, Monsieur Xavier Bertrand.

Depuis toujours, nous sommes attachés à suivre l’évolution des dessertes de la gare de Marquise / Rinxent. C’est pourquoi il ne faudrait pas ce nouveau service privé vienne concurrencer une partie des TER entre Boulogne et Calais.

Carte scolaire à Rinxent pour 2024 – 2025

Nous venons d’apprendre ce matin que notre commune n’était pas concernée par d’éventuelles fermetures de classe pour la rentrée 2024 / 2025.

Alors que le contexte démographique n’est pas au mieux pour notre département (une baisse de près de 3.000 élèves pour la rentrée prochaine, 12.000 élèves de moins depuis 5 ans et une projection négative de 8.500 élèves pour les 3 prochaines années), notre groupe scolaire tient le coup.

C’est important pour notre commune que notre école puisse continuer à fonctionner au mieux. C’est pourquoi, de manière réfléchie et raisonnée, nous avançons pour accueillir de nouvelles familles sur notre territoire.

Je suis fier de voir que le travail entre nos services et l’équipe enseignante porte encore une fois ses fruits.

Pour les inscriptions en maternelle pour la rentrée 2024 / 2025, lisez le document en pièce jointe et ne tardez pas à prendez rendez-vous !

Discours lors des vœux pour l’année 2024

Je vous souhaite à toutes et tous la bienvenue dans notre salle polyvalente de Rinxent. C’est toujours un plaisir que de vous accueillir afin de passer cette soirée ensemble. J’espère que le plaisir est partagé et que nous ne serons pas trop longs dans nos discours.

Avant de démarrer, il est tout d’abord temps de vous présenter la rétrospective de l’année écoulée. Voici donc un retour en images sur les différents événements qui ont marqué l’année 2023.


Merci à Kenjy Poure pour la réalisation de cette vidéo.


Avant toute chose, je souhaite démarrer cette soirée en rendant hommage à des Rinxentois qui nous ont quittés durant l’année écoulée.

Michel Rougeaux fut conseiller municipal puis adjoint de la commune durant de nombreuses années. J’ai eu l’occasion de travailler à ses côtés jusqu’en mars 2020. J’en conserve l’image d’une personne bienveillante et toujours disponible.

André Mazurier était peut-être parmi les Rinxentois les plus connus au-delà des limites communales. Dédé, comme tout le monde l’appelait, fut président durant 14 ans de l’association colombophile de la Revanche des Bisets et gérant de la boucherie « Chez Dédé ».

Fin novembre, dans sa centième année, André Lechertier, connu de tous à Rinxent comme ayant repris le commerce du Franco Belge, nous quittait.

Et enfin, il y a quelques jours, l’USORH, le club de foot de la commune, perdait l’un de ses plus anciens licenciés, si ce n’est le plus ancien. Daniel Viandier avait 82 ans. Il était très engagé dans le monde du football, notamment dans la formation des jeunes.

Les membres du conseil municipal et l’ensemble des agents municipaux se joignent à moi pour adresser nos pensées les plus chaleureuses aux familles de Michel Rougeaux, André Mazurier, André Lechertier et Daniel Viandier.


Je souhaite maintenant avoir une pensée pour les victimes en mer de ce week-end. Loin de moi ici de faire de la politique étrangère ou de parler gestion migratoire : je n’en ai pas les compétences.

Je veux juste évoquer ce drame humain qui se jouent sur nos côtes, à quelques kilomètres d’ici. Il est anormal qu’en 2024 on puisse envoyer ces réfugiés mourir en mer contre des milliers d’euros, en toute impunité.

Je souhaite simplement que nous fassions preuve d’humanité, en dehors de tout calcul politique. J’espère sincèrement que l’on puisse trouver des solutions pour éviter qu’à l’avenir, plus personne ne perde la vie dans ce Détroit du Pas-de-Calais.


Ces 2 derniers mois auront été difficiles pour de très nombreuses communes du Département. Nous avons connu des précipitations comme rarement nous en avons vues et beaucoup de foyers ont tout perdu avec ces inondations.

Sur la Terre des 2 Caps, il semblerait que globalement, la population ait été épargnée. À Rinxent, une famille, le long de la Slack, a tout de même été inondée 4 fois. J’ai déjà alerté le SYMSAGEB, compétent en matière de prévention et de lutte contre les inondations, pour étudier ensemble quelles pouvaient être les solutions à amener.

J’ai également contacté le maire d’Ambleteuse, Monsieur Stéphane Pinto, afin qu’il puisse m’expliquer si des travaux sur l’estuaire de la Slack seraient pertinents et s’ils sont prévus dans les mois ou années à venir. Monsieur le Président de la Terre des 2 Caps, Madame la Présidente de la commission GEMAPI, j’espère que des réunions de terrain seront programmées très rapidement afin de ne pas revivre pareille situation à l’automne prochain.

Je souhaite que nous puissions travailler ensemble, sans se dérober derrière telle ou telle excuse, comme celle que j’entends trop souvent : “nous ne pouvons rien faire, ce n’est pas de notre compétence“. Il serait dommage de répondre à la population que nous n’avançons pas uniquement pour des raisons administratives.

Enfin, je tiens à avoir une pensée pour toutes les personnes touchées par ces inondations. Je pense également aux élus et agents communaux et départementaux, tout comme pour les forces de secours et d’intervention, qui n’ont pas compté leurs heures pour aider la population. Merci à elles.


C’est bon, je pense que j’ai bien plombé l’ambiance de la soirée … je vais maintenant sortir les cotillons et tenter de nous redonner le sourire avec les projets écoulés.

Il y a un an, je vous présentais les réalisations de l’année 2022, qui fût une année exceptionnelle en terme d’investissements, avec notamment les travaux de l’église Saint-Martin de Rinxent. Nous avons d’ailleurs pu clôturer ensemble ce chantier en septembre dernier, avec la présence des différents financeurs et des artisans.

Pour 2023, nous avions évidemment été moins ambitieux, notre commune ne pouvant réaliser près d’un million d’euros d’investissement tous les ans.

Pour l’année écoulée donc, parmi les différentes réalisations, nous pouvons retenir la sortie du terrain foot5 dans l’enceinte du Stade Marcel Maillard. D’un coût total de 90.000 EUR (dont 68.000 EUR de subventions de la Région, du Département et de la Fédération de football amateur, un grand merci à eux), il est à disposition de nos associations, principalement notre club de football de l’USORH mais aussi des scolaires et du centre de loisirs.
Toujours du côté sportif, nous avons dû intervenir à la salle de sports pour changer les issues de secours et réparer la verrière d’entrée, pour un coût total de plus de 63.000 EUR.

Nos monuments aux morts ont retrouvé leur première jeunesse. Après leur nettoyage en 2022, leurs gravures ont été refaites pour un coût de 7.700 EUR. Une partie des vitraux est partie en restauration à l’atelier Duchaud à Ambleteuse. Dans quelques mois, nous lancerons un programme de réhabilitation du reste des vitraux avec notamment un appel aux dons, mais nous y reviendrons.

Comme tout le monde, nous cherchons à réaliser des économies. Et pour cela, il est parfois nécessaire d’investir. C’est pourquoi nous continuons de rattraper notre retard en terme d’éclairage public. Nos agents sont intervenus dans de nombreuses rues pour installer un éclairage à LED. Notre parc de photocopieurs a été entièrement remplacé afin de diminuer les coûts de fonctionnement annuels. L’investissement a été de 19.000 EUR.

Dans nos écoles, plusieurs chantiers ont pu voir le jour. Ainsi la toiture de l’école d’Hydrequent a pu être réparé (pour 6.700 EUR), le jardin de l’école Paul Peset a été réaménagé (pour 7.900 EUR) et des jeux au sol ont été tracés dans la cour de l’école maternelle pour 2.500 EUR. L’an dernier à cette même soirée, j’adressais mes excuses aux enseignants et aux élèves pour les soucis de chauffage rencontrés. C’est de l’histoire ancienne, avec le remplacement des chaudières à la maternelle et à Paul-Peset pour un coût global de plus de 100.000 EUR.

Le service jeunesse n’a pas chômé en 2023. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter pour les mois à venir. Le centre de loisirs a battu tous les records avec une hausse de 22% en terme d’inscriptions, avec près de 300 enfants différents accueillis, encadrés par plus de 40 animateurs. Le séjour à la montagne a de nouveau rencontré un franc succès. Durant l’année, nous avons accueilli Christelle Hennequin, en tant que responsable du service jeunesse. Elle travaille quotidiennement avec Julie Arnoux pour les enfants de la commune. La jeunesse en 2024 devrait connaitre de beaux projets, mais je ne vous en dit pas plus : vous découvrirez tout cela très prochainement.


Nous soutenons quotidiennement les nombreuses associations de notre commune et en 2023, nous avons voulu les accompagner face à l’augmentation de leurs coûts de fonctionnement. C’est pourquoi une hausse de leur subvention (entre 3 et 16% d’augmentation) a été validée en avril dernier par le conseil municipal.

Je profite d’évoquer nos associations pour parler d’une personne qui s’est investi durant de nombreuses années. Depuis plusieurs années, on l’entendait dire “cette année, c’est bon, j’arrête”. Et tous les ans, il rempilait … comme président du RHBC, le club de basket de Rinxent, son club de basket.

Vous l’avez compris, je vous parle d’Yves Vigneron, qui ne compte pas ses heures pour former les plus jeunes. En 2023, il a accepté de passer la main à Élodie Hennuyer. Mais bien évidemment, il est toujours présent pour l’école de baby basket ou pour donner un coup de main les jours de match.

Un grand merci à Yves pour son travail et son investissement pour la commune.


Comme vous le constatez, depuis maintenant plusieurs années, nous investissons pour notre commune. Il y a encore tant de choses à développer, à entretenir et à rénover. Il n’est bien évidemment pas prévu de chômer durant les prochaines années.

Je me souviens de ma toute première réunion publique dans cette même salle, un soir de juin 2018. Nous vous présentions alors un bilan sur les finances de la commune. Nous vous expliquions que les recettes étaient inférieures aux dépenses et que notre capacité d’autofinancement n’était pas au mieux de sa forme.

Qu’est-ce que la capacité d’auto financement ? Ce sont les recettes de fonctionnement moins les dépenses de fonctionnement. C’est un des signes d’une bonne ou d’une mauvaise santé d’une collectivité.

À l’époque, elle était alors de -127.000 EUR. Nous vivions donc au-dessus de nos moyens.
Aujourd’hui, elle est de +263.000 EUR.

Nous avons ainsi pu investir en de beaux projets, mais surtout voir le délai de désendettement de la commune diminuer drastiquement. On considère que la situation d’une collectivité est inquiétante lorsque ce délai de désendettement (soit le nombre d’année pour rembourser sa dette) est supérieur à 12. On dit même qu’à partir de 15 années, la collectivité est dans le rouge.

En 2018 à Rinxent, il était de 14 années. Nous étions quasiment dans le rouge.
Aujourd’hui, il est inférieur à 5 ans.

De plus, le bilan provisoire de l’année 2023 nous montre, qu’une fois de plus, nous terminerons avec un excédent en budget de fonctionnement de près de 550.000 EUR.

Désolé pour cette partie légèrement technique, mais je me devais de vous présenter ces très bons résultats.

Je tiens donc à remercier ce soir les différents services communaux pour la rigueur et le sérieux appliqués dans la tenue de leur budget. Je remercie également Madame Dégardin, directrice générale des services, et Sophie Sauvage, adjointe aux finances, pour le suivi effectué au quotidien.

Ces excellents résultats nous permettent d’être sereins pour les années à venir et surtout, de ne pas avoir recours à une éventuelle hausse des taxes locales.


Pour les mois à venir, plusieurs chantiers devraient démarrer à Rinxent.

Le carrefour d’Hydrequent sera enfin réalisé au printemps. Initialement prévu durant l’automne 2023, il nous a paru pertinent de le décaler afin de programmer une intervention de l’entreprise Veolia dans les prochaines semaines.
Ce carrefour à sens giratoire permettra de sécuriser les accès à l’école et aux commerces aux alentours. D’un montant de près de 110.000 EUR, ce projet a été financé à hauteur de 40.000 EUR par l’État et la Région. Merci pour ce soutien.

Après le terrain de foot 5 en 2023, nous allons avancer sur la réalisation d’un terrain multi sports, aux abords de la salle de sports. Ce terrain sera ouvert à tous. D’un montant total de près de 100.000 EUR HT, nous solliciterons les aides du Département, de la Région et de l’Agence Nationale du Sport.

Afin de répondre à plusieurs problématiques, la commune devrait se porter acquéreur de plusieurs terrains.
Tout d’abord, l’achat de terrains du côté des impasses Maillard, Le Sénéchal et Denayer afin de tenter de régler le souci de sécurité des camions benne. En effet, il est dangereux pour les conducteurs de ces camions d’y accéder. C’est pourquoi nous allons proposer des zones d’implantation de containers collectifs. La gestion des déchets étant une compétence intercommunale, j’espère, Monsieur le Président, que la Communauté de Communes saura apporter son soutien financier sur ces projets.

Autre problématique : le stationnement aux abords du stade Marcel-Maillard. Nous réfléchissons donc à déporter l’entrée du stade et pouvoir inciter le public à utiliser le parking de la salle de sport. Nous aurons l’occasion d’en reparler dans les prochains mois.

Durant l’année, nous continuerons nos études et nos recherches de subventions pour différents projets, notamment concernant la rénovation de cette salle polyvalente, l’agrandissement de la bibliothèque et une réflexion autour du complexe sportif pour tenter de répondre au mieux aux besoins de ses très nombreux usagers.

Enfin, concernant la voirie communale, nous avons des devis en cours pour la réfection de l’avenue de l’Europe, qui dessert la zone d’activité de la Maie. Là également, des demandes de subvention seront effectuées.

Côté logements, la rénovation des logements du Mont des Combles, opération menée par Flandre Opale Habitat, poursuit son cours et les locataires semblent plus que satisfaits des travaux réalisés.

Afin de tenter de répondre à la forte demande sur Marquise / Rinxent, plusieurs projets immobiliers voient le jour. Depuis quelques semaines, ce sont les appartements de la rue Denis Lauwers qui ont vu arriver leurs différents propriétaires.

Le long de la rue Pasteur, un endroit stratégique puisqu’à 5 minutes à pied de la gare, le lotissement Les Buissons II poursuit son avancée. D’ici quelques semaines, la construction de nouveaux logements sociaux devrait démarrer. Il fait bon vivre à Rinxent et nos ainés sont nombreux à très bien se porter mais ils souhaitent tout de même trouver des logements plus adaptés dans leur quotidien. C’est pourquoi, pour ce lotissement, j’ai demandé au bailleur à ce qu’une priorité puisse leur être apportée. Je veillerai à ce que cette demande soit bien prise en compte.

D’autres projets verront le jour durant l’année, mais le budget 2024 n’étant pas encore voté, je ne souhaite pas brûler les étapes et je préfère donc attendre l’avis du conseil municipal.

Ah, puisque j’évoquais la proximité du lotissement Les Buissons II avec la gare de Marquise / Rinxent, c’est l’occasion pour moi de parler un petit peu des trains. Je sais que fin 2023, tout comme en 2022 avec l’effondrement du talus à Wimereux, des perturbations ont été rencontrées avec des retards ou des trains annulés.
J’avais une fois de plus alerté la SNCF et le Vice Président à la Région en charge des transports, afin de leur remonter les soucis de notre territoire.
Nous pouvons bien évidemment comprendre que la SNCF connaisse des problèmes lors de la planification des trains, mais ce que les usagers me disent, c’est qu’ils subissent tout cela en dernière minute, sans aucune communication fiable. Il leur est alors impossible de s’organiser au mieux avec leurs enfants ou leur employeur.
Et donc si je ne devais émettre qu’un seul souhait à destination de la SCNF, ce serait que la communication envers les usagers puisse être optimisée.


Vous l’avez remarqué tout à l’heure avec la rétrospective, notre commune est très dynamique grâce notamment à nos associations. J’en profite ici pour remercier l’ensemble des bénévoles qui font vivre notre commune toutes les semaines.

Mais n’oublions pas non plus le tissu économique. Ainsi, depuis 4 ans, ce sont près de 15 micro entreprises qui ont été créées. Ajoutons-y toutes les entreprises qui existent déjà depuis de nombreuses années. Je ne vais pas toutes les lister, je risquerais d’en oublier, mais le secteur économique se porte très bien à Rinxent.

Ce soir, je vais seulement évoquer deux de ces nouvelles entreprises, les plus récentes. Tout d’abord, la micro crèche l’Atelier d’éveil, rue Marmin, ouverte récemment par Émeline Boucher, ancienne employée communale.

Et enfin, la toute nouvelle salle de réception à Hydrequent, sur la place des anciens combattants. Bravo à Stéphanie Béclin pour ce projet.

Ces deux créations répondent à une forte demande sur le territoire et je leur présente ce soir tous mes vœux de réussite.


Je tiens maintenant à saluer Bernard Évrard, maire de Marquise pendant dix ans. Il a récemment décidé de quitter sa fonction mais a choisi rester conseiller municipal et surtout, vice président à la Communauté de Communes en charge de l’activité économique.

Je ne peux pas encore saluer la personne qui remplacera Bernard puisque le vote a lieu en ce moment même à Marquise, mais je ne doute pas que nous pourrons remettre sur la table des sujets communs entre nos deux communes.

J’évoquais l’activité économique. Je suis ravi de donc voir que la Communauté de Communes avance sur le projet de rénovation de la Zone de la Maie. Cette zone est très active et a grandement besoin de travaux. Ceux-ci devraient démarrer dans le courant de l’année.

Je suis ravi mais, Monsieur le Président, mais également légèrement déçu. Vous vous doutez bien que j’aurais préféré que la réalisation d’un nouveau parking poids lourds soit intégré dans ce projet. Mais la Terre des 2 Caps a demandé à la commune de financer intégralement ce parking. Mais comme vous le savez, la commune de Rinxent n’ayant plus la compétence pour les zones d’activité économique depuis plusieurs années, je vais avoir des difficultés à expliquer à mon conseil municipal de prévoir une ligne au budget pour ces travaux.

J’évoquais tout à l’heure le “travailler ensemble” : c’est pourquoi là encore, j’aimerais qu’on puisse se poser, l’intercommunalité et la commune, pour réétudier ce sujet et que l’on puisse proposer un parking poids lourds à l’ensemble des acteurs de la Zone de la Maie. Je suis sûr que nous saurons trouver un terrain d’entente.


Il est maintenant l’heure pour moi de passer aux remerciements.

Je vais commencer par certaines personnes qui ont fait le choix, et elles ont bien raison, de quitter la collectivité afin de faire valoir leurs droits à la retraite.

Début 2023, c’était le tour de Patrick Vital, agent au sein du service technique depuis de nombreuses années. Merci à lui pour son travail au quotidien au sein de la collectivité.

Mais dans quelques semaines, deux autres agents vont nous quitter.

Il s’agit de Sylviane Colin, en charge entre autre de l’état civil, de la gestion des cimetières ou encore des élections. Merci Sylviane pour toutes ces années à servir la population avec rigueur.

Puis, c’est Brigitte Faine, agent du service d’entretien de la commune, qui quittera la collectivité. Je me doute que de ne plus voir les enfants à la cantine lui manquera, mais bien évidemment, elle aura encore le droit de passer nous faire un petit coucou.
Merci Brigitte pour votre investissement durant toutes ces années.

Je leur souhaite à tous les trois une longue et paisible retraite.


Je tiens à remercier maintenant l’ensemble des agents municipaux de notre commune. Ce n’est pas toujours évident de jongler entre toutes les urgences du quotidien ou encore les changements de réglementation. Mais si la commune a de bien meilleures couleurs depuis quelques années, comme nous l’avons vu tout à l’heure, c’est en partie grâce au travail effectué au quotidien.

Régulièrement, j’ai des remerciements de la population ou des associations sur l’entretien des bâtiments, sur le suivi de tel ou tel dossier ou encore la rapidité d’intervention pour un souci sur la voirie par exemple : ces remerciements vous reviennent et je tiens à vous les transmettre publiquement ce soir.

Les conditions climatiques des dernières semaines ont très légèrement perturbé le planning du service technique … et je souhaite vous remercier tout particulièrement puisque régulièrement, il a fallu bloquer les rues, tronçonner les arbres, aider ces personnes inondées ou encore … saler les rues et intervenir pour des voitures bloquées par le verglas. Le week-end du 3 décembre aura été épique, merci à Jean-Michel et Bernard pour cette journée passée à vos côtés, nous nous en souviendrons encore un moment.


Je tiens à m’adresser maintenant aux élus du conseil municipal.

Pour beaucoup d’entre vous, vous êtes à mes côtés depuis le tout premier jour. C’était il y a déjà six ans. Six années de réunions, de projets, de débats.

Merci de m’avoir suivi et soutenu dès le premier jour dans ce projet un peu fou et merci de continuer d’être à mes côtés. Je suis fier d’être le capitaine de cette belle équipe avec qui nous avons déjà réalisé de beaux projets. Votre investissement pour la population est sans faille, merci pour tout.


Il est maintenant temps pour moi de vous souhaiter à toutes et tous une très belle année 2024. Je vous souhaite tous mes vœux de santé et de bonheur. Vous le savez, nous sommes à votre écoute et à vos côtés dans les moments heureux comme lors de périodes plus difficiles.

Avant de passer la parole à Monsieur Francis Bouclet, Président de la Communauté de Communes de la Terre des 2 Caps, et à Madame Laurence Prouvot, conseillère régionale, sachez que nous vous proposons, juste après ces discours, le verre de la municipalité pour fêter cette année qui démarre. Nous pourrons ainsi discuter autour de gourmandises confectionnées par L’eau à la bouche à Wierre-Effroy et par la boulangerie Diotalevi à Hydrequent.

Merci.

Visite de l’estuaire de la Slack

Suite aux inondations que nous avons connues sur la commune en novembre (une maison touchée 4 fois par la montée des eaux), je voulais comprendre comment fonctionnait le fleuve de la Slack qui traverse Rinxent et rejoint la mer à Ambleteuse.

C’est pourquoi j’ai contacté l’association des Amis du fort d’Ambleteuse pour une visite sur place.

Après les explications reçues durant l’après-midi, on comprend vite que l’action de l’Homme depuis plusieurs centaines d’années y est pour beaucoup dans la circulation de l’eau. L’effet de chasse ne peut plus s’effectuer à cause des ouvrages qui obstruent cette circulation.

L’association suggère depuis des années des travaux qui permettraient de régler ces soucis et il me semble nécessaire de se poser ensemble, avec les élus de la Terre des 2 Caps et les organismes compétents (SYMSAGEB, Parc Marin, etc.). C’est pourquoi la semaine dernière, j’ai contacté les différents interlocuteurs de cette thématique pour que nous puissions travailler ensemble et de manière intelligente.

Je remercie M. Méreau, président de l’association, et les bénévoles qui m’ont accueilli et ont pris le temps nécessaire pour bien m’expliquer le fonctionnement.

Démission de Bernard Evrard, maire de Marquise

Cette photo de 2018 ne nous rajeunit pas 😁

Je tiens à saluer aujourd’hui l’investissement de Bernard Evrard, maire de Marquise pendant 10 ans, qui a annoncé hier son intention de démissionner.

Gérer une commune de 5000 habitants n’est pas de tout repos, tu mérites maintenant de te poser et de penser à toi.

Bravo à toi. Plusieurs projets sont sortis de terre à Marquise, c’est grâce à toi et ton équipe 👏 mais aussi à la rigueur de Mme Delliaux, ancienne DGS de la commune.

Nous aurons encore l’occasion de nous recroiser et de travailler ensemble, avec ta mission de Vice président de l’activité économique de la Terre des 2 caps, notamment avec le projet à venir de réhabilitation de la Zone de la Maie.