Commandes groupées entre plusieurs communes ?

Récemment, je dressais ici le bilan des commandes groupées organisées par la ville de Rinxent : 7.000 litres de fioul et près de 180 stères de bois commandés.

Et puis, en début de semaine, mon ami Nicolas Calonne, élu à Ferques me contacte : ils avaient besoin d’un coup de main pour trouver un prestataire pour le bois. C’est là qu’a commencé à germer une idée …

Mutualisation, réductions de coûts, entraide entre communes …

Et si nous organisions une commande groupée à un niveau intercommunal ?

C’est pourquoi je suis très heureux de vous dire que pour l’année prochaine, nous allons réfléchir et travailler ensemble pour proposer des tarifs encore plus avantageux.

Une réunion de travail aura lieu dans les prochaines semaines avec les communes de Ferques et d’Ambleteuse. Ainsi, nous verrons comment opérer, comment gérer cette logistique. Dans un seul but : vous proposer des prix très compétitifs.

Cette réunion n’est qu’une première étape : s’il est possible de greffer d’autres communes (avec toute la contrainte logistique que cela entraine), nous le ferons.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

Bonne fin de journée à vous !

Pique et Presse obligée de quitter la Terre des 2 Caps ?

Il y a une dizaine de jours, j’ai reçu les responsables de l’association Pique et Presse, qui m’ont informé que le local occupé par l’association aujourd’hui (rue Jean-Jaurès à Marquise) n’était pas aux normes sur plusieurs points (défense incendie, installation électrique, etc.). Cette information leur a été communiquée par le Département, propriétaire du bâtiment (mis à disposition gracieusement depuis le 10 mars 1999).

Dans ce courrier, le Département dit découvrir que l’association accueille du public et que la convention de 1999 ne stipulait pas ce point.
Le Département demande donc à l’association de « surseoir à votre activité de revente qui engendre de l’accueil du public ». Suite à une visite mercredi dernier dans ce local, le Département demande à que l’activité d’accueil du public soit arrêté au 1er mai prochain.

Seule solution à court terme pour l’association : effectuer l’accueil du public en plein air, dans la cour.

Ceci n’est évidemment pas une solution pérenne.

Hier soir, lors du conseil communautaire de la Terre des 2 Caps, j’ai interpellé l’ensemble des élu/es à ce sujet. Il n’est en effet pas envisageable pour notre territoire de ne pas trouver de solution pour Pique et Presse. Les responsables de l’association vont-ils devoir quitter le secteur pour trouver un local ?

La mairie de Rinxent mettra à disposition un local pour les permanences de Pique et Presse le jeudi matin de 9h à 10h et la communauté de communes a également proposé un autre local pour des permanences.

Mais il nous faut trouver aujourd’hui un local de stockage suffisamment grand pour accueillir l’association.

Collecte de dons pour le peuple ukrainien sur la Terre des 2 Caps

Suite à la demande de Rinxentoises et Rinxentois, une collecte de dons pour le peuple ukrainien est mise en place sur le territoire de la Terre des 2 Caps.

Celle-ci s’effectue à partir du mercredi 2 mars à la mairie de Rinxent, 3 rue du Général de Gaulle, aux horaires d’ouverture (du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et 15 h à 17 h 30, le samedi de 10 h à 12 h).

Vous pouvez apporter :

  • du matériel d’hygiène pour femme et bébé
  • de l’alimentaire pour bébé (lait de croissance, petits pots)
  • de la nourriture avec une date de péremption assez éloignée (barres de céréales, pain d’épice, biscuits secs, pâtes, riz, huile, boites de conserve)
  • bonnets / écharpes / gants neufs
  • lampes torches / réchaud de camping

Les communes de la Terre des 2 caps peuvent se joindre à nous : n’hésitez pas à en parler dans votre mairie. Certaines ont déjà répondu favorablement et relaieront donc cet appel.

Cette collecte est mutualisée avec celle en place à Boulogne-sur-Mer (par l’association des parents d’élève de Godefroy de Bouillon).

L’acheminement sera ensuite assuré par les pompiers humanitaires du Groupe de Secours Catastrophe Français.

Nous savons pouvoir compter sur votre générosité ❤️‍🩹🇺🇦

Je remercie M. Leclercq et son association de parents d’élèves pour cette organisation, et M. Evrard, de l’ONG GSCF pour la logistique.

Nicolas Lœuillet
Maire de Rinxent

(photo afp.com/Thibaud MORITZ)

Relogement … en mobilhome ?

Il y a quelques semaines s’est déroulée une réunion pour les personnes concernées par la réhabilitation de leur logement par Flandres Opale Habitat (FOH) au lotissement des Combles.

Cette réunion faisait suite à un rendez-vous en mairie le 7 décembre entre FOH, les services de la mairie, Madame Barbazon adjointe aux logements et moi-même. Lors de ce rendez-vous, plusieurs points avaient été abordés. Notamment, celui du logement provisoire.

Les responsables de FOH nous ont annoncés qu’un logement, alors vacant à l’époque, serait rénové en premier afin d’accueillir, à tour de rôle, les locataires concernés.

Or, lors de cette réunion publique, il a été annoncé que la solution provisoire serait … un mobilhome 😮 !

Dès le lendemain de cette réunion, j’ai pris contact avec FOH. Voici un extrait :

« Premier gros changement : les habitants ne seront pas relogés dans une habitation vacante mais dans des mobilhomes. Au-delà du fait que nous trouvons cela beaucoup moins sécurisant, confortable et pratique que le relogement dans une maison inoccupée, cela engendre plusieurs interrogations :

  • Pour quelle raison, la solution du logement libre a-t-elle été abandonnée ?
  • A quel endroit seront posés les mobilhomes ?
  • Comment sera géré leur raccordement aux différents réseaux et comment se fera le traitement des eaux usées ?
  • Comment les habitants relogés pourront-ils faire leur lessive ?
  • Cela est-il compatible avec la mobilité réduite de certaines personnes ?
  • Si les meubles et cartons sont stockés dans des containers puisqu’il n’y aura pas de place dans le mobilhome, qui en assurera la sécurité, comment et par qui cela sera-t-il assuré contre le vol ?
  • les habitants de la rue du 11 novembre ont un jardin : pour leurs animaux, pour accrocher leur linge, etc. Comment vont-ils faire demains s’ils n’ont plus ce jardin ? »

Je reçois à nouveau Flandres Opale Habitat la semaine prochaine pour évoquer cette situation avec eux. Il n’est pas concevable de proposer cette solution, même provisoire, aux habitants concernés.

Dans mon courrier, j’ai également demandé que soient pris en charge les frais récents entrepris par les locataires lorsque ceux-ci ont participé à la rénovation thermique de leur maison.

Il est bien évident que nous ferons tout notre possible pour que cette situation trouve une issue favorable.

Nicolas Lœuillet

(Photo : La Voix du Nord)

Maintien de nos classes en maternelle

Depuis quelques semaines, nous étions inquiets : en effet, courant novembre, le directeur de notre école m’alertait d’une potentielle fermeture de classe en maternelle pour la rentrée prochaine.

Nous avons alors présenté à l’Éducation Nationale le projet de lotissement rue Pasteur qui a commencé il y a quelques semaines, afin de justifier qu’il ne serait pas pertinent de fermer une classe à court terme à Rinxent.

J’avais également alerté notre député Christophe Leclercq lors de notre rencontre début décembre.

Hier soir, l’info est tombée : aucun changement à venir pour les classes de Rinxent.

C’est donc une excellente nouvelle pour nos enseignants, pour notre commune, mais surtout pour les parents et les enfants concernés. Nous pourrons donc continuer à accueillir les toutes petites sections à Rinxent en septembre 2022.

Je profite de ce message pour apporter mon soutien à l’équipe enseignante en cette journée de mobilisation.

La défense de nos services publics est l’une de mes priorités depuis mon élection (gare SNCF, trésorerie de Marquise, agence postale, écoles). Ces services sont une force pour des petites communes comme la nôtre.