Discours du 11-Novembre

Monsieur le maire honoraire de la commune,
Mesdames et messieurs les élus locaux,
Mesdames et messieurs les représentants des forces de sécurité et de secours,
Mesdames et messieurs les anciens combattants,
Monsieur le porte-drapeaux,
Mesdames et messieurs les membres de l’Harmonie municipale,
Mesdames et messieurs les représentants d’associations,
Mesdames et messieurs les enseignants de la commune,
Mesdames et messieurs,
Chers enfants,

Depuis quelques semaines, nous commençons à reprendre goût à la vie. Cette vie, faite de festivités, de convivialité et de moments chaleureux. Ces moments que j’aime partager avec vous. Mais aujourd’hui, le virus tend à repartir de plus belle. Il est donc de mon devoir de vous appeler encore et toujours à la plus grande vigilance et de vous inciter, pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait, à vous faire vacciner, ou à effectuer votre dose de rappel. Il faut passer par cette étape si nous voulons que 2022 marque la fin de la crise sanitaire. Bientôt deux ans que la nation tourne plus ou moins au ralenti et il est indispensable de la voir retrouver un rythme normal, ne serait-ce que pour le bienfait de notre économie. 

2022 sera pour Rinxent une année de manifestations mais aussi une année de travaux. En effet, dans quelques jours, débuteront d’importants travaux de restauration sur notre église de Rinxent. Vous serez informés prochainement sur le détail de ceux-ci. Dès le début de l’année, les réfections de voirie prévus de longue date, pourront enfin commencer.

Vous l’avez sûrement remarqué, les deux monuments aux morts de notre commune ont grand besoin d’une restauration : je tiens à vous informer que c’est prévu pour les semaines à venir. Celui de Rinxent initialement érigé à la place de l’actuel rond-point rue Roger-Salengro, puis déplacé rue du Général De Gaulle pour des raisons évidentes de sécurité, fêtera son centenaire le 20 août 2022. C’est en effet le 20 août 1922 que Constant Randon, alors maire de la commune procédait à son inauguration. Notre mnument aux morts se sera donc refait une beauté pour ses 100 ans. À cette occasion un hommage sera rendu à ses bâtisseurs et aux 63 Rinxentois victimes de la Grande Guerre dont les noms resteront à jamais gravés dans son marbre. Je compte, bien entendu vous convier toutes et tous à cette cérémonie lourde de symboles qui sera sans nul doute empreinte d’émotion. En ce 11 novembre, jour de l’armistice nous avons une pensée toute particulière pour ces 63 Rinxentois et pour tous les combattants morts pour notre patrie.

Enfin, je souhaiterais conclure sur un petit rappel. Notre pays est un assemblage de différences et de cultures. C’est cet assemblage qui fait de notre République ce qu’elle est. Une belle nation, forte et riche de tous ses mélanges.
Vous le savez, dans quelques mois, nous serons amenés à nous rendre aux urnes. L’Histoire de notre pays et nos racines sont évidemment importantes. Nous avons besoin de les connaitre pour nous construire, pour avancer. Comme vous le voyez, nous n’oublions pas, ici, de célébrer l’Histoire de notre commune. Mais n’oublions pas non plus que pour avancer, un pays se doit de regarder aussi vers l’avant et ne pas se replier sur un nationalisme nauséabond.

Discours lors de l’inauguration du Dimanche gustatif

Quel plaisir de pouvoir enfin nous réunir − presque − comme avant dans cette nouvelle salle du conseil. Quelques mesures sont encore de rigueur et nous devons encore rester vigilants, mais il y a quelques mois, je n’aurais pas cru pouvoir nous réunir ainsi.

Bientôt deux ans que nous avons cette salle à disposition, mais nous l’appelons encore la « nouvelle » salle du conseil : en effet, nous n’avons pas pu encore y organiser beaucoup d’événements. Nous n’avons même pas encore pu l’inaugurer … L’année prochaine peut-être ? 

Je suis très content de vous voir aussi nombreux pour cette première édition des dimanches gustatifs. L’idée de départ était d’organiser quelque chose de chaleureux et convivial et cette salle me semblait appropriée à ce genre d’événement. Quelques exposants, du public, du partage …

Cette journée est un test : rien n’est acté quant à son avenir, nous avançons au jour le jour, et peut-être nous pourrons organiser une nouvelle édition au printemps prochain, avec d’autres producteurs et d’autres produits.

Je vais profiter de cette inauguration pour effectuer quelques remerciements et vous présenter les exposants.

Tout d’abord, je remercie nos agents municipaux, qui doivent suivre quotidiennement notre rythme, nos idées et nos changements de dernière minute. Il faut être assez souple pour travailler avec nous ! 

Merci ensuite à chacun des exposants. Vous avez immédiatement accepté de tenter cette nouvelle aventure avec nous. J’espère que nous pourrons, avec vous et d’autres, organiser d’autres dimanches gustatifs.

Je salue la Boulangerie Diotalevi, la boulangerie de Rinxent, avec qui nous travaillons tous les jours pour nos cantines. Dans quelques semaines, après des travaux attendus de longue date, vous aurez un espace de travail digne de ce nom.

Je salue la Ferme la Rue de Rinxent. Merci de votre présence, alors qu’hier, vous organisiez votre traditionnelle vente directe. Vous avez tout de même accepté de nous accompagner, malgré votre week-end déjà chargé.

Je salue maintenant des champions du monde. En effet, il y a quelques semaines à Tours, lors du mondial du fromage, la fromagerie des Frères Bernard, de Wierre-Effroy, a obtenu une médaille d’argent pour leur fromage de brebis et une médaille d’or pour leur mimolette. Toutes nos félicitations pour ces distinctions et merci de venir présenter vos produits aujourd’hui.

Après un lancement il y a quelques années, avec simplement une gamme de 2 ou 3 bières, les Brasseurs des Terres d’Opale proposent aujourd’hui 9 bières différentes. Je vous invite à aller visiter cette ancienne écurie transformée en brasserie. Ça se situe à Baincthun : merci à vous d’être avec nous aujourd’hui ! 

Le lendemain de notre première communication à propos de ce dimanche gustatif, on me pose la question : « pourrons-nous manger sur place ? ». Je vous avoue que nous ne l’avions pas du tout envisagé. Nous téléphonons donc au premier foodtruck qui nous vient à l’esprit : bingo, le Camion Gourmand est disponible et souhaite bien participer ! Merci d’avoir accepté, en dernière minute, de venir à Rinxent.

Dernier exposant, le moins local mais celui par lequel tout est parti : le domaine Raymond-Bossis, de Charente-Maritime. Vous avez une longue histoire avec Rinxent, puisque depuis longtemps, vous venez tous les ans vendre votre production à de nombreux clients. Cette année, nous nous sommes dit : et si nous profitions de votre venue pour organiser un petit événement à Rinxent ? Voila comment est né ce premier dimanche gustatif.

Je salue enfin la présence de la très dynamique association des Séniors de Rinxent, avec sa très dynamique présidente Béatrice Caron. Vous avez voulu vous joindre à cette journée pour vendre vos créations de l’atelier couture, au profit du Téléthon. Nous avons évidemment accepté ! Bravo Béatrice pour tout ce que tu entreprends pour tes nombreux adhérents.

Enfin, je conclue mon petit discours pour remercier la personne qui a presque tout géré de A à Z, qui m’a relancé par ses SMS pour me dire qu’il fallait qu’on avance sur le projet : j’appelle à mes côtés Julien Lavoisier.
C’est toi qui a contacté l’ensemble des exposants, qui a vu avec eux pour la logistique et qui a fait le lien avec nos agents municipaux. Si nous avons de beaux exposants et autant de monde aujourd’hui, c’est grâce à toi. Au nom de la ville de Rinxent, je te remets ce petit cadeau.

Voila, il est temps pour moi d’arrêter de parler et de vous inviter au verre de la municipalité. Bonne dégustation à vous ! 

Hommage à Samuel Paty

Ce matin, nous nous sommes rendus à l’école de Rinxent.

Notre présence dans l’école était un moyen de rendre hommage à Samuel Paty, mort le 16 octobre dernier. Mais également un hommage plus général aux enseignants de France.

Ces enseignants sont là pour apprendre à nos enfants à compter, lire ou écrire. Mais ils sont surtout là pour les faire grandir. Pour leur apprendre à réfléchir. À avoir les bons outils pour comprendre le monde qui nous entoure.

Après avoir demandé aux enfants quelle était la devise de notre pays, j’ai forcément voulu leur parler d’une autre valeur très importante : la laïcité.

La laïcité, c’est une liberté. Celle de croire ou de ne pas croire. La laïcité n’est pas l’interdiction de croire.

La laïcité, c’est aussi l’égalité. L’État et l’École ne vous jugeront pas, que vous soyez croyants ou non. Vous serez traités de la même façon. Vos enseignants vous donneront les mêmes outils.

Enfin, la laïcité, c’est enfin le respect de l’autre. Plus grand, plus petit, femme, homme, croyant ou non, pas la même couleur de peau : ce qui importe, c’est la personne. Pas l’apparence ou ses croyances.

Discours lors des vœux pour l’année 2020

Mesdames, Messieurs,

Je suis très heureux de vous accueillir ce soir pour la traditionnelle cérémonie des vœux.

Il est de bon ton de commencer cette soirée par la rétrospective de l’année écoulée en vidéo.

Cette cérémonie est pour moi très particulière. Je ne peux la célébrer sans avoir une pensée pour Pierre qui nous a quittés il y a quelques semaines.

Pierre était connu de l’ensemble de la population et il connaissait tout le monde. Il a toujours œuvré dans l’intérêt des habitants de sa commune. Il adorait son travail et était apprécié de ses collègues pour sa constante disponibilité. Il était la mémoire de notre ville. Rinxent a perdu l’un de ses enfants — la mairie, un collaborateur de valeur. Et au delà de cela un homme bon et serviable, toujours au service de sa commune.

Mes pensées vont aujourd’hui vers ses enfants, sa compagne, sa famille, ses collègues.

(…)

Grâce à l’effort de chacun, notre commune se portant beaucoup mieux aujourd’hui, quelques travaux ont pu être réalisés ces douze derniers mois.

Malheureusement, et c’est mon principal regret cette année, faute de subvention du Conseil Départemental pour 2019, les aménagements de sécurité espérés pour notre rue Jules Guesde n’ont pu voir le jour. Nous avons donc préféré différer ces travaux. Néanmoins, nous n’en sommes pas restés là : nous avons en effet investi dans du matériel amovible que nos agents installeront très prochainement, à titre expérimental, afin d’étudier au mieux la sécurisation de cet axe routier. Ces dépenses seront en partie couvertes par le produit des amendes de police relatives à la circulation, reversé par le Département. J’en profite pour rappeler que la sécurité sur nos routes, en ville comme en campagne, ne vaut que par le respect du code de la route. Nous sommes à ce niveau, tous concernés.

(…)

L’été dernier, des terrains de pétanque à la disposition de nos boulistes, mais également accessibles au grand public, ont été construits aux abords de notre salle de sports. D’ici quelques semaines, des bancs et tables y seront implantés ; prémices d’un espace de détente arboré où il fera bon flâner aux beaux jours.

Il y a quelques semaines, la toiture au-dessus de nous a été entièrement réparée : d’importantes fuites avaient été constatées et il était urgent d’intervenir.

Enfin, juste avant la rentrée scolaire de septembre, et parce que cela devenait dangereux pour les enfants, l’enrobé de la cour de l’école maternelle a été entièrement renouvelé et une résine corail posée le long des salles de classes. Les anciens jeux, ne respectant plus les normes actuelles de sécurité, ont été démontés : d’autres équipements les remplaceront en concertation avec l’équipe enseignante. Nos agents ont également mis en place un nouveau pare-ballons ainsi qu’un abri pour vélos et trottinettes au sein de l’école Paul-Peset.

Puisque nous évoquons les écoles, je souhaiterais aborder un sujet de société très important : le harcèlement. Il se définit comme une violence répétée, pouvant être verbale, physique ou psychologique. Il peut se produire sur le lieu de travail, à l’école ou même à la maison. Notre tout nouvel espace jeunes, ouvert depuis septembre dernier et accueillant les ados de 12 à 17 ans, a eu l’idée judicieuse de réaliser une vidéo contre le harcèlement à l’école. Je vous propose donc de visionner maintenant pour la toute première fois ce film de 8 minutes.

J’appelle à mes côtés Julie et Tony, les animateurs, mais aussi et surtout Tom, Matéo, Adam, Alexandre, Erwan, Lylou, Mathis G., Mathis Se. et Mathis Sa. que vous avez pu voir dans cette vidéo.

(…)

Je tiens vivement à les féliciter pour cette initiative et la réalisation de ce film. Il sera prochainement mis à la disposition des enseignants de notre commune pour qu’ils puissent débattre de ce sujet très sensible avec leurs élèves.

Merci pour eux.

(…)

Parmi les travaux réalisés, je voudrais aborder le cas complexe de l’extension de notre mairie. Comme vous avez pu le lire dernièrement dans la presse, le bâtiment est terminé et presque fonctionnel. Il reste encore à régler quelques futiles problèmes avec l’architecte du projet. Nous devrions, mais je préfère rester prudent, y accueillir la première réunion du conseil municipal de l’année. L’inauguration ne se fera qu’à l’arrivée des beaux jours, au début de l’été.

(…)

Et puisque l’on parle de réunion du conseil municipal, lors de la dernière séance, nous avons voté — à l’unanimité — une demande de subvention concernant notre éclairage public, auprès de la Fédération Départementale d’Énergie. Ainsi, les vieilles lanternes — pour certaines, encore au mercure — seront remplacées par des lampes plus performantes et surtout moins énergivores. Les rues du quartier dit « Les Corons » seront prioritaires.

(…) Je tiens à remercier La Préfecture du Pas-de-Calais pour l’octroi de la dotation d’équipement des territoires ruraux. Le Pays Boulonnais pour la subvention du programme LEADER.

Grâce à ces aides, le parking de l’école maternelle sera intégralement repensé, les accès se verront améliorés et sécurisés. Le choix du prestataire sera effectué dans les prochains jours et les travaux devraient démarrer courant février.

(…)

Notre tissu associatif est riche, très riche. Nous comptons une trentaine d’associations et c’est une très bonne chose.

Je ne vais pas toutes les citer ce soir, je risquerais d’en oublier une. Je tiens tout de même à mettre en avant le travail titanesque réalisé par les membres de l’association Histopale avec la publication de leur très bel ouvrage de près de 400 pages sur l’histoire de notre commune. Je vous invite vivement à vous le procurer, si ce n’est déjà fait. Bravo à Monsieur Marmin et à l’ensemble de son équipe de bénévoles.

Je tiens maintenant à remercier l’ensemble de nos associations, nos écoles mais aussi toutes celles et tous ceux qui ont participé au Téléthon début décembre. Cette année, grâce à vous tous, nous pouvons remettre un chèque de 3061,29 €. J’invite donc Mme Nouvel, qui représente la Coordination Côte d’Opale du Téléthon, à me rejoindre pour la remise de ce chèque.

(…)

Je tiens aussi à saluer le travail et la rigueur de nos agents. Ce sont eux les petites mains de notre ville : qu’ils soient dans notre bibliothèque, nos cantines, nos bâtiments, les bureaux ou à genoux dans les espaces verts, ils appliquent nos consignes et mettent en place nos projets. Je les en remercie ce soir. Évidemment, je sais que travailler aux côtés d’élus n’est pas chose aisée tous les jours… Mais nous aimons tous la mission qui est la nôtre : servir notre commune et sa population.

Je ne sais pas de quoi l’avenir sera fait, mais quoiqu’il advienne, sachez que j’ai été et serai toujours heureux de travailler à vos côtés.

(…)

Ce soir, je suis le seul de la municipalité à prendre la parole, mais vous vous doutez bien que rien ne serait possible sans la totale adhésion de mon équipe, sans son aide dans la gestion des projets et l’organisation des manifestations. Merci à vous d’être toujours présents, de discuter et de débattre avec moi. Car c’est aussi le débat qui fait la force d’une équipe.

(…)

J’aimerais maintenant parler de notre gare ferroviaire. Durant plusieurs semaines, nous avons mobilisé les élus de notre Communauté de Communes afin de faire réagir la SNCF quant à son projet de diminution drastique du nombre de dessertes. Grâce à notre lettre ouverte à Guillaume Pépy et aux rassemblements en gare de Boulogne-sur-mer, les élus, les usagers et surtout les cheminots ont réussi à faire fléchir la SNCF. À l’heure où nous parlons d’écologie, de moyens de transport alternatifs ou de co-voiturage, il aurait été illogique de diviser par deux le nombre d’arrêts en gare de Rinxent.

Le dérèglement climatique, le traitement des déchets, les modes de transports alternatifs, la transition écologique : nous nous devons tous d’agir à notre échelle. Notre rôle, à nous, élus, est d’éduquer, de sensibiliser. En ce sens, pour la deuxième année consécutive, la ville de Rinxent a organisé des nettoyages de rues et publié un guide éco-citoyen, rempli de nouvelles pratiques pour améliorer notre quotidien, tout en préservant la nature. Je remercie une fois de plus les différents partenaires qui ont permis la publication de ce livret sans frais pour notre collectivité. D’ici quelques semaines, dans l’esprit de réduire la production de plastique jetable, la ville se procurera des « éco cup », gobelets réutilisables que nous emploierons, lors des différentes manifestations.

(…)

Notre belle ville de Rinxent — qui vient de passer la barre symbolique des 3.000 habitants — se doit d’être une commune motrice et dynamique au sein de notre territoire de la Terre des Deux Caps. Aujourd’hui, à l’heure où les finances des collectivités ne font que diminuer, il est à mon avis nécessaire de penser encore plus à la mutualisation entre collectivités. Nous devrons forcément l’envisager un jour ou l’autre et j’aurai l’occasion d’en reparler dans les semaines et mois à venir.

(…) Il est maintenant temps pour moi de vous souhaiter à toutes et tous une très belle année 2020. Je vous présente, à vous, à vos familles et à vos proches, tous mes vœux de santé et de bonheur.

Je vous remercie.

Discours du 14 juillet 2019

Tout d’abord j’aimerais observer une minute de silence en hommage à Monsieur Francis Hamy qui nous a quittés cette semaine à l’âge de 82 ans.


Merci.
Monsieur Hamy, hydrequentois, ancien combattant, avait toujours le sourire. Nous nous croisions lors des commémorations comme celle d’aujourd’hui.
Lundi 17 juin dernier, nous avons passé ensemble une heure trente, lors du rendez-vous de quartier d’Hydrequent. Une heure trente à discuter des projets et des soucis la commune. De sa commune. Une heure trente à plaisanter. Il était d’ailleurs, avec son épouse, l’un des tout derniers concitoyens à repartir, en évoquant même l’envie de prolonger ce moment autour d’un verre. C’est cette image d’un homme souriant, franc et plein d’humour que je retiendrai.
J’ai aujourd’hui une pensée pour Madame Hamy et sa famille.


Il y a 230 ans jour pour jour, la Bastille tombait. Aujourd’hui encore, nous pouvons être fiers de ce qui découle de cette prise de la Bastille, puisque c’est de cette journée que se sont fondées les bases de notre République :

o L’assemblée nationale constituante o Les droits de l’homme o La constitution o La liberté de la presse o Ou encore la séparation des pouvoirs

Toutes ces avancées, jamais remises en cause depuis, c’est à celles et ceux de 1789 que nous les devons. Nous ne devons pas l’oublier et nous ne devons pas et ne devrons jamais les remettre en cause par nos comportements trop individualistes.

Le 14-juillet, c’est une journée pleine de symboles. C’est une journée qui me permet d’évoquer avec vous la devise de notre nation : liberté, égalité, fraternité.

Et aujourd’hui, je voudrais m’arrêter un peu plus sur la dernière de ces valeurs : la fraternité.

La fraternité, c’est un sentiment qui dépasse l’égo, qui rassemble plusieurs « moi » pour faire un « nous ». La fraternité, c’est le bien vivre ensemble. Mais la fraternité, c’est aussi et surtout, respecter l’autre.

Le respect.

Autre valeur fondamentale qui semble bien trop souvent oubliée. J’évoquais tout à l’heure avec vous les rendez-vous de quartier que nous organisons sur la commune. L’un des sujets principaux évoqués par les Rinxentoises et les Rinxentois est la sécurité sur nos routes.

Dois-je rappeler ici que tout existe pour que nous n’ayions plus peur de pédaler le long du chemin de la Prévosserie ? Que tout existe pour que nos enfants se sentent en sécurité lorsqu’ils traversent la rue Jules Guesde ?

En effet, la signalétique existe. Des aménagements ont été faits et d’autres le seront encore dans les semaines à venir. La seule chose qui nous manque aujourd’hui et qui ne coute rien, c’est le respect : le respect du code de la route, le respect des autres usagers sur nos routes, le respect de son voisin.

Autant la liberté et l’égalité peuvent être perçues comme des droits, autant la fraternité est une obligation de chacun vis-à-vis d’autrui.

L’esprit de fraternité sous sa forme moderne c’est la solidarité qui anime les associations, les bénévoles, l’élan de partage et d’implication d’un groupe de personnes unies dans un intérêt commun.

Et lorsque je vois des journées comme celle que nous avons vécue hier, où les Rinxentoises et les Rinxentois se sont déplacés en nombre, afin de partager un moment convivial en jouant, en riant, en profitant des spectacles, Lorsque nous participons aux rendez-vous de quartier et que je vous écoute, où vous êtes toutes et tous impliqués et intéressés dans la vie de notre commune, je me dis que tout n’est finalement pas perdu.


Encore une fois, je vous remercie d’être présents toutes et tous ce matin pour cette traditionnelle mais néanmoins très importante cérémonie.

Vive Rinxent, vive la République et vive La France.